Tous les coups de coeur

0
Pas encore de votes

Les best-lenders, ce sont les best-sellers des bibliothèques : ces œuvres qui ne sont jamais en rayon tant elles sont appréciées des lecteurs. « Le chardon et le tartan » fait partie de ces phénomènes de la médiathèque. Il sort plus de 10 fois par an, ce qui n'est pas rien pour un pavé de 650 pages ! Sur ce roman, bibliothécaires et lecteurs tombent (presque) toujours d'accord : les aventures de la très moderne Claire Beauchamp dans l’Écosse du 18e siècle ne laisse personne indifférent, pas plus que les rudes highlanders à kilt qu'elle côtoie...
Virginie

0
Pas encore de votes

Un film intemporel, qui propose une image époustouflante des grandes plaines américaines, et une fable écologique et humaniste, véritable plaidoyer contre les violences de la conquête de l'Ouest par les européens.
Virginie

0
Pas encore de votes
Mario Rigoni Stern, c'était un homme de la montagne. De l'Altipiano, pour être précis, haut plateau d'Italie, aux limites de l'Autriche, peuplé d'arbres, de bêtes, et d'hommes fraternels. Les histoires de Mario racontent la vie, les saisons, les animaux, et évoquent les visages disparus de ses compagnons d'armes, engagés malgré eux dans les passions dérisoires des deux guerres mondiales. Des récits qui donnent à comprendre ce qu'est l'homme, dans ce qu'il a peut-être de plus noble, sa fraternité.
Olivier
0
Pas encore de votes
Parti sur un coup de tête à Lisbonne pour élucider le mystère d'une voix disparue de la méthode « Apprendre le portugais en s'amusant », Jean-Yves Loude nous balade dans la ville, sur les traces de la présence noire au Portugal, que l'Histoire officielle n'a su traiter qu'avec l'embarras d'une mauvaise conscience… De jeux de pistes en rendez-vous manqués, on arpente la ville, dans la quête d'une chose ténue et qui s'estompe, comme dans les brumes du Tage.
Olivier
0
Pas encore de votes

Une BD française qui joue dans la cour des comics américains, ce n'est pas banal. Ce thriller à la Tarantino, une bonne dose d'humour en plus, plie le lecteur de rire. La qualité du scénario et de la mise en image est enthousiasmante. L'histoire va jusqu'à proposer des pauses publicitaires désopilantes qui s'intercalent dans le récit. Enfin et surtout, les moustaches abondent, nous plongeant avec nostalgie dans les séries américaines des années 80. Ah, Magnum et ses bacchantes… !

Virginie

0
Pas encore de votes

Margaret Atwood est d'une effroyable lucidité. Tous ses romans, même paraissant être « d'anticipation », sont basés sur des faits existants ou ayant existé. Dans La servante écarlate, le quotidien de la narratrice, Defred, nous enserre tel un étau. Sans perspective autre que sa vie monacale, privée de liberté jusqu'à son propre prénom, parce qu'elle appartient désormais à Fred, Defred est à la fois témoin et victime d'une société dans laquelle les hommes violent rituellement les femmes fertiles au nom de la survie de l'espèce. On ressort épuisé de cette pourtant courte lecture, parce que, tout comme la narratrice, on a manqué d'oxygène. Un lent et inexorable étouffement, plus percutant qu'un long discours. Roman adapté en série télévisée (The Handmaid's Tale, 2017).
Virginie

0
Pas encore de votes

Comme à son habitude, Margaret Atwood nous attrape, nous secoue, et rit de nous voir nous effondrer ensuite. Cette malicieuse et indigne vieille dame n’a pas son pareil pour choquer son lecteur, lui montrer le pire de l’humanité dans un contexte a priori lénifiant. Dans cette dystopie carcérale, ses héros font le choix de la sécurité plutôt que celui de la liberté ; un choix discutable, mais éminemment humain. Et c’est ainsi que Margaret Atwood nous piège : nous comprenons tellement bien les choix de ses personnages, que nous ne pouvons que souffrir avec eux, effarés que nous sommes par ce récit tragique et burlesque, si épouvantablement plausible en ce début de 21e siècle...
Virginie

5
Moyenne: 5 (1 vote)
Cette histoire d’amour n’est pas aussi « cliché » qu’on l’imagine. L'auteure a su faire de son histoire un véritable moment de bonheur pour le lecteur.
Valérie
0
Pas encore de votes

Un délicieux mélange de fantasy et de science-fiction et une intrigue au rythme effréné qui ne manqueront pas de maintenir le lecteur en haleine !
Valérie

0
Pas encore de votes

Une fable moderne qui parle avec humour et fraîcheur de la vieillesse et de la mort, de l'euthanasie et de la thanatopraxie, mais aussi... de l'amour ! Pari réussi pour ce roman qui se lit avec émotion et plaisir.
Virginie

5
Moyenne: 5 (1 vote)
Cette histoire d’amour n’est pas aussi « cliché » qu’on l’imagine. L'auteure a su faire de son histoire un véritable moment de bonheur pour le lecteur.
Valérie
0
Pas encore de votes

Qu'il est délicieux de savoir que derrière ce roman policier noir et psychologique, d'honnête facture, troisième d'une série commencée il y a quelques années, se cache un auteur fameux - dans un domaine radicalement différent. L'obscur Robert Galbraith est en effet beaucoup mieux connu sous le patronyme de... J.K. Rowling, créatrice des aventures d'Harry Potter ! À découvrir donc, pour l'incursion réussie de l'auteure pour la jeunesse dans le domaine de la littérature policière pour adultes.
Virginie